Technologies de la CBR1000RR Fireblade et SP/SP2

L'allure d'une moto sportive

L'âme d'un superbike

Dérouler

Logo Fireblade SP

M. Sato, Responsable en chef du développement de la CBR1000RR Fireblade SP 2017

« Son véritable objectif, où que vous la pilotiez, est de vous faire vivre une expérience hors du commun au quotidien. Sa vocation : vous procurer du plaisir à l'état pur. »

Une synchronisation parfaite

Grâce à ses nouveaux équipements électroniques, la Fireblade garantie un contrôle total sur bitume.

Vue de profil de la Honda Fireblade avec un pilote.

Dans n'importe qu'elle position, dans n'importe quelle situation, vous gardez le contrôle.

Un véritable cerveau

Située près du centre de gravité de la machine, l'unité de mesure inertielle (IMU) à 5 axes représente le centre névralgique de la moto : elle interprète constamment l'angle d'inclinaison, de lacet et de roulis.

La Fireblade 2017 est aussi équipée de multiples systèmes, tels que les contrôles de couple et de frein moteur, le sélecteur de cartographies moteur et de mode de conduite ou encore quelques autres technologies dérivées de la RC213V-S.

Gardez le contrôle

Outre le fait d’autoriser des freinages très puissants en courbe, le nouveau système antiblocage ABS intégral (géré par l’unité de mesure inertielle ) permet également de profiter du système RLC qui empêche la roue arrière de délester au freinage sous l’effet du transfert de charge. Ce modèle compte également le nouvel ABS, qui contrôle la puissance de freinage en fonction de l'angle d'inclinaison : la Fireblade est incroyablement indulgente.

Vue de trois quarts face de la Honda Fireblade sur circuit

Le nouvel antiblocage ABS intégral est efficace et doux en courbes. Grâce aux informations transmises par l'unité de mesure inertielle (IMU) et par les capteurs de vitesse des roues avant et arrière, le modulateur d’ABS contrôle la force de freinage en fonction de l’angle d’inclinaison de la moto, y compris en cas de freinage d’urgence. C'est une erreur fréquente que font la plupart des pilotes, y compris les professionnels.

Vue de profil de la Honda Fireblade avec un pilote sur piste.

Dès que vous commencez à incliner la CBR1000RR pour négocier un virage, son cerveau ultraperfectionné réalise déjà les calculs nécessaires.

Priorité aux perfor-mances

Une machine puissante, ultraréactive et au son agréable.

Gros plan du moteur de la Honda Fireblade.

Sans équivalent sur une routière, le moteur est un bijou, qui conjugue l'électronique et l'ingénierie inspirés de la RC213V-S.

Au cœur de la philosophie de la Fireblade : le rapport optimal entre poids et puissance. La millésime 2017 respecte ces valeurs avec un nouveau moteur allégé de 2 kgs par rapport à la version précédente de CBR1000RR. La puissance maximale est désormais de 141 kW à 13 000 tr/min pour un couple de 114 Nm à 11 000 tr/min. Le moteur génère un son brut et rauque grâce à l'échappement en titane.

Changements au programme

Le calage de distribution et la valeur des levées de soupapes ont été revus afin de répondre à l’augmentation du régime moteur et des performances. Tous les carters extérieurs ont été redessinés et fabriqués en alliage de magnésium (carter d’allumage) ou d’aluminium (carter d’embrayage) tandis que la longueur des vis, des Durits du circuit de refroidissement – et leurs colliers de serrage — a été limitée. Toutes ces optimisations contribuent à réduire le poids du moteur.

Vue de trois quarts arrière de la Honda Fireblade.

Le nouveau silencieux d’échappement en titane permet de gagner du poids mais aussi de participer à la centralisation des masses.

Vue arrière de la Honda Fireblade.

Gérez la puissance

Voici comment fonctionne le système de sélection du mode de pilotage sur la SP et la SP2.

Gros plan des contacteurs de la Honda Fireblade.

Le nouveau système de contrôle électronique offre au pilote une assistance permanente et précisément paramétrable. Le compteur de la Fireblade propose 3 modes d’affichage : Ville, Piste et Maintenance. Chaque mode affiche les informations les plus appropriées au type d’utilisation choisi.

Le Mode 1

Le mode de conduite 1 (Piste) autorise la puissance maximale avec une réponse linéaire et douce, avec une intervention limitée du système de contrôle de couple HSTC (Honda Selectable Torque Control) qui contrôle la traction de la roue arrière.

Le Mode 2

Il agit sur les 3 premiers rapports avec une progression modérée de la puissance, une intervention limitée du système HSTC et un frein moteur élevé.

Le Mode 3

Il intervient avec une augmentation de puissance moyenne sur les 4 premiers rapports. Il implique également une forte intervention du système de contrôle de couple HSTC et du sélecteur de frein moteur SEB (Selectable Engine Brake).

2 Modes utilisateur

Il existe 2 modes utilisateur, ce qui fait un total de cinq modes de pilotage. Lorsqu'ils sont sélectionnés, les modes un, deux et trois de la moto peuvent être programmés indépendamment selon le style du pilote, son poids, la disposition de la piste et les conditions. Certains réglages peuvent même être désactivés si vous le souhaitez.

Une suspension sur mesure

Une première sur une moto de série.

Les Fireblade SP et SP2 sont les premières motos Honda à être équipées des suspensions Öhlins S-EC, fourche NIX30 ø 43 mm à l’avant et monoamortisseur TTX36 à l’arrière. En fonction du mode de suspension choisi par le pilote, ce système fournit une réponse optimale (qui s'ajuste automatiquement grâce au boîtier de contrôle des suspensions) durant les phases de pilotage normal, les accélérations brusques, le freinage et dans les virages.

Gros plan de l'amortisseur S-EC.

La structure du bras oscillant hybride aluminium Unit Pro-Link a été allégée tout en conservant la rigidité transversale initiale et en accroissant la rigidité torsionnelle. La Fireblade SP est la toute première Honda à être équipée des suspensions Öhlins S-EC (Suspension Electronic Control). L’IMU est associée pour ajuster les caractéristiques de compression et de détente de la fourche et de l’amortisseur : cela signifie l’accès à un comportement dynamique d’un tout autre niveau, avec des suspensions qui procurent un niveau de maîtrise optimal dans chaque situation.

Gros plan des roues Marchesini.

À l'avant de la SP CBR1000RR, la fourche NIX130 Öhlins de 43 mm offre de bons retours au pilote grâce aux réglages de la compression et la détente, avec un débattement de 120 mm. La SP2 est également dotée de jantes Marchesini, plus légères.